Cotes boursières


4,05$ - 0,10
26 sept. 2017 12 h 16 HNE
Délai de 20 min. Cote détaillée »
Outils pour investisseurs




06.26.2013

EXFO annonce ses résultats du troisième trimestre de l'exercice 2013

  • Ventes de 58,9 millions $US
  • Commandes de 61,8 millions $US (rapport commandes-facturation de 1,05)
  • BAIIA ajusté de 3,1 millions $US

QUÉBEC, CANADA, le 26 juin 2013 - EXFO inc. (NASDAQ : EXFO, TSX : EXF) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers du troisième trimestre terminé le 31 mai 2013.

Au troisième trimestre de l'exercice 2013, les ventes ont atteint 58,9 millions $US, comparativement à 59,5 millions $US au troisième trimestre de 2012 et à 62,6 millions $US au deuxième trimestre de 2013.

Au troisième trimestre de l'exercice 2013, les commandes ont atteint 61,8 millions $US pour un rapport commandes-facturation de 1,05, comparativement à 57,5 millions $US au troisième trimestre de 2012 et à 53,4 millions $US au deuxième trimestre de 2013.

Au troisième trimestre de l'exercice 2013, le bénéfice brut* a été de 61,7 % des ventes, comparativement à 60,4 % au troisième trimestre de 2012 et à 62,2 % au deuxième trimestre de 2013.

Au troisième trimestre de l'exercice 2013, la perte nette (selon les IFRS) a totalisé 0,9 million $US, ou 0,01 $US l'action, comparativement à de 3,7 millions $US, ou 0,06 $US l'action, au troisième trimestre de 2012 et à un bénéfice net de 39 000 $US, ou 0,00 $US l'action diluée, au deuxième trimestre de 2013. Au troisième trimestre de l'exercice 2013, la perte nette (selon les IFRS) inclut des montants de 1,5 million $US en amortissement après impöts sur les bénéfices des actifs incorporels, de 0,4 million $US en charges de rémunération à base d'actions et de 0,3 million $US en gain de change.

Au troisième trimestre de l'exercice 2013, le BAIIA ajusté** a totalisé 3,1 millions $US, ou 5,3 % des ventes, comparativement à -0,5 million $US, ou -0,8 % des ventes, au troisième trimestre de 2012 et à 4,4 millions $US, ou 7,1 % des ventes, au deuxième trimestre de 2013.

« Bien que nos commandes aient connu une croissance de 7 % par rapport au trimestre correspondant de 2012 et de 16 % par rapport au dernier trimestre, notre rendement financier du troisième trimestre a été nettement inférieur à nos attentes », mentionne Germain Lamonde, président du conseil d'administration et PDG d'EXFO. « Les dépenses des opérateurs de réseaux sont demeurées au ralenti dans le secteur télécom, les commandes étant faibles en EMOA et inégales en Asie-Pacifique, bien qu'elles aient été plutöt élevées en Amérique en raison des déploiements de réseaux 4G/LTE et 100G. Compte tenu de l'incertitude du marché, nous avons réduit nos frais de vente et d'administration ainsi que nos frais de R.-D. nets de 7,5 millions $ après les neuf premiers mois de l'exercice 2013, malgré la hausse normale des salaires et l'inflation, et ce, sans sacrifier le moteur de croissance de l'entreprise. J'ai confiance que le renforcement de notre positionnement concurrentiel, une approche au marché plus ciblée et nos produits nouvellement lancés, combinés aux besoins fondamentaux de l'industrie, nous permettrons de générer une solide croissance de nos revenus et de notre rentabilité dans un avenir rapproché. »

Principales données financières
(en milliers de dollars US)

Frais d'exploitation
Au troisième trimestre de l'exercice 2013, les frais de vente et d'administration se sont élevés à 22,0 millions $US, ou 37,4 % des ventes, comparativement à 23,6 millions $US, ou 39,7 % des ventes, au troisième trimestre de 2012 et à 23,1 millions $US, ou 36,9 % des ventes, au deuxième trimestre de 2013.

Au troisième trimestre de l'exercice 2013, les frais de R.-D. bruts ont atteint 13,8 millions $US, ou 23,4 % des ventes, comparativement à 15,6 millions $US, ou 26,2 % des ventes, au troisième trimestre de 2012 et à 14,1 millions $US, ou 22,6 % des ventes, au deuxième trimestre de 2013.

Au troisième trimestre de l'exercice 2013, les frais de R.-D. nets ont totalisé 11,6 millions $US, ou 19,7 % des ventes, comparativement à 13,2 millions $US, ou 22,1 % des ventes, au troisième trimestre de 2012 et à 12,0 millions $US, ou 19,1 % des ventes, au deuxième trimestre de 2013.

Faits saillants du troisième trimestre

  • Croissance. Les commandes d'EXFO ont augmenté de 7,4 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent et de 15,8 % par rapport au dernier trimestre pour atteindre 61,8 millions $US au troisième trimestre. La croissance des commandes s'est particulièrement fait sentir aux États-Unis lors du dernier mois du trimestre. Le client le plus important d'EXFO a représenté 6,6 % des ventes au troisième trimestre, contre 15,7 % pour les trois clients les plus importants. La croissance a notamment touché les gammes de produits d'EXFO destinés aux réseaux sans fil et aux réseaux optiques haute vitesse.
  • Rentabilité. EXFO a généré un BAIIA ajusté de 3,1 millions $US au troisième trimestre, comparativement à -0,5 million $US au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les activités d'exploitation de l'entreprise ont aussi généré 1,3 million $US en flux de trésorerie. EXFO continue à exercer un contröle serré des dépenses, et les technologies acquises liées à l'acquisition de Brix Networks sont devenues complètement amorties en avril.
  • Innovation. Au total, EXFO a lancé 13 nouveaux produits ou améliorations majeures depuis le début de l'exercice, incluant des fonctionnalités importantes pour sa gamme de produits de test de protocoles, au sein de laquelle l'innovation dépend largement des nouvelles versions de logiciels. Les nouveaux produits ont suscité un vif intérêt dans le marché, notamment chez les grands opérateurs de réseaux sans fil.

Perspectives de l'entreprise
Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2013, EXFO prévoit des ventes de 58,0 millions $US à 63,0 millions $US, ainsi qu'un bénéfice net (selon les IFRS) de 0,00 $US à 0,04 $US l'action diluée. Le bénéfice net inclut un montant de 0,03 $US l'action en amortissement après impöts des actifs incorporels et en charges de rémunération à base d'actions.

Cette prévision a été établie par la direction en tenant compte de l'état du carnet de commandes à la date de ce communiqué, de la saisonnalité, des commandes prévues pour le reste du trimestre et des taux de change au 31 mai 2013.

Conférence téléphonique et diffusion Web
EXFO tiendra une conférence téléphonique, aujourd'hui à 17 h (heure de l'Est), pour passer en revue ses résultats financiers du troisième trimestre de l'exercice 2013. Pour écouter la conférence téléphonique et prendre part à la période de questions par téléphone, composez le 1 416 981-9004. Germain Lamonde, président du conseil d'administration et PDG, et Pierre Plamondon, CPA, CA, vice-président des finances et chef de la direction financière, prendront part à la conférence téléphonique. Une rediffusion de la conférence téléphonique sera disponible une heure après la fin de l'événement, et ce, jusqu'à 19 h le 3 juillet 2013. Le numéro de téléphone pour y accéder est le 1 402 977-9141 et le code d'accès est le 21658380. La conférence téléphonique pourra aussi être entendue en direct et en reprise sur le site Web d'EXFO, au www.EXFO.com, à la section Investisseurs.

À propos d'EXFO
Cotée aux marchés boursiers NASDAQ et TSX, EXFO est l'un des plus importants fournisseurs de solutions de test et d'assurance de services de pointe pour les opérateurs et les fabricants d'équipement de réseaux filaires et sans fil de l'industrie mondiale des télécommunications. L'entreprise offre des solutions innovatrices permettant le développement, l'installation, la gestion et l'entretien des réseaux IP fixes et mobiles, du cœur jusqu'aux liens d'accès. Ces solutions supportent des technologies clés, telles que 3G, 4G/LTE, IMS, Ethernet, OTN, FTTx, VDSL2, ADSL2+ ainsi qu'une variété de technologies optiques constituant plus de 35 % du marché des instruments portatifs de test sur fibre optique. EXFO a approximativement 1700 employés répartis dans 25 pays et desservant plus de 2000 clients dans le monde entier. Pour plus d'information, visitez le www.EXFO.com.

Déclarations prospectives
Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives selon la U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995, et il est de notre intention que de telles déclarations prospectives soient sujettes aux règles d'exonération prévues par cette loi. Les déclarations prospectives sont des déclarations ne renfermant aucun renseignement historique et n'étant aucunement liées à la situation actuelle. Des mots comme « peut », « pourra », « s'attend à », « croit », « prévoit », « a l'intention de », « pourrait », « estime », « continue », leurs négatives ou des expressions similaires identifient des déclarations prospectives. De plus, toute déclaration concernant nos attentes, nos prévisions ou toute autre description ayant trait aux événements ou aux circonstances à venir est considérée comme étant une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de notre rendement futur et comportent des risques et des incertitudes. Les résultats réels peuvent différer de façon appréciable de ceux des déclarations prospectives en raison de plusieurs facteurs, dont l'incertitude macroéconomique et/ou la récession (incluant notre aptitude à adapter rapidement nos structures de coûts aux conditions économiques anticipées, ainsi qu'à gérer nos niveaux de stocks en fonction de la demande du marché), les niveaux de dépenses en capital et l'ampleur des déploiements de réseaux dans le secteur des télécommunications, les conditions économiques, concurrentielles et financières futures du marché, la difficulté de prévoir le volume et le calendrier des commandes des clients, la fluctuation des taux de change, la consolidation de l'industrie mondiale des tests et de l'assurance de services de télécommunications et la compétition accrue dans le marché, la concentration des ventes, le moment du lancement et l'accueil du marché quant à nos nouveaux produits et à d'autres produits futurs, notre capacité à intégrer avec succès nos entreprises acquises ou à acquérir, notre capacité à élargir avec succès nos activités internationales, ainsi que notre capacité à maintenir un personnel technique et administratif qualifié. Les hypothèses, d'après ce qui précède, impliquent des jugements et des risques qui sont difficiles ou impossibles à prévoir et dont plusieurs sont hors de notre contröle. D'autres facteurs de risque qui peuvent influencer notre rendement futur et nos opérations sont détaillés dans notre rapport annuel selon le Formulaire 20-F et dans nos autres dépöts auprès de la U.S. Securities and Exchange Commissionet de la Commission canadienne des valeurs mobilières. Nous jugeons que les attentes mentionnées dans ces déclarations prospectives sont raisonnables, compte tenu de l'information actuellement disponible, mais nous ne pouvons pas vous assurer qu'elles s'avéreront exactes. Par conséquent, vous ne devriez pas faire preuve d'une confiance totale en ces déclarations prospectives. Ces déclarations sont valables seulement en date du présent document. À moins que ce ne soit requis par la loi ou la réglementation, nous ne nous engageons pas à réviser ou à mettre à jour ces déclarations afin qu'elles reflètent les événements ou circonstances survenant après la date de ce document.

Mesures non conformes aux IFRS
EXFO fournit des mesures non conformes aux IFRS (le bénéfice brut* et le BAIIA ajusté**) à titre d'information supplémentaire au sujet de son rendement opérationnel. L'entreprise utilise ces mesures afin d'évaluer son rendement financier de façon historique et prospective, ainsi que d'évaluer son rendement par rapport à ses concurrents. Ces mesures aident également l'entreprise à planifier et à établir des prévisions quant aux périodes futures, ainsi qu'à prendre des décisions opérationnelles et stratégiques. EXFO croit que le fait de fournir cette information aux investisseurs - en plus des mesures selon les IFRS - leur permet de voir la société à travers les yeux de la direction, et de mieux comprendre le rendement financier passé et futur de l'entreprise.

Cette information supplémentaire n'est pas préparée en conformité avec les IFRS. Par conséquent, elle n'est pas nécessairement comparable à celle qui est présentée par d'autres entreprises et devrait être considérée comme un supplément d'information, et non un substitut, aux mesures correspondantes effectuées selon les IFRS.

*    Le bénéfice brut représente les ventes moins le coût des ventes, sans tenir compte de la dépréciation et de l'amortissement.
**  Le BAIIA ajusté constitue le bénéfice net (perte nette) avant intérêts, impöts sur les bénéfices, amortissement des immobilisations corporelles, amortissement des actifs incorporels, frais de restructuration, charges de rémunération à base d'actions et gain de change.

Le tableau suivant présente un sommaire du rapprochement du BAIIA ajusté au bénéfice net (perte nette) selon les IFRS, en milliers de dollars US :

BAIIA ajusté

Pour plus d'information
Vance Oliver
Responsable, relations avec les investisseurs
(418) 683-0913, poste 23733
vance.oliver@EXFO.com